Planifiez votre escalade au Canada

Par Mathieu Elie, 31 août 2020

Dans le contexte actuel, les voyages d’escalade à l’extérieur du pays ne sont plus possibles. Pour ceux qui sont désespérés d’aller découvrir de nouveaux terrains de jeux, notre beau pays offre de multiples possibilités. La destination de bloc la plus en vogue au Canada est certainement Squamish. Chaque été, des centaines de québécois se dirigent vers la Colombie-Britannique afin de profiter des milliers de blocs à la base du Chief. Évidemment, si vous n’êtes jamais allé, une visite à Squamish est de mise. Par contre, pour ceux qui voudrait changer le mal de place, quelques destinations de bloc moins connus pourraient vous offrir un plus grand dépaysement ainsi qu’une expérience d’escalade tout aussi agréable. Voici donc mes suggestions afin de bien planifier votre escalade de bloc au Canada.

Nouvelle-Écosse

Dover Island

Probablement le site le plus connu de la Nouvelle-Écosse, , l’île de Dover est unique en son genre. Situé dans l’océan Atlantique, vous devrez y accéder par bateau. On vous chargera 20$ par personne (minimum de 80$) afin de vous y amener. Dover Island possède la plus grande concentration de blocs de qualité de la province, formés par un granite abrasif. Peu importe votre style d’escalade, vous trouverez plusieurs problèmes à votre goût.

À part l’escalade, vous ne trouverez absolument rien sur cette île. Il faudra donc prévoir le nécessaire pour votre séjour.

Pour plus d’informations, visitez le page facebook de Climb Nova Scotia, ou bien leur site internet.

Photo par Kim Graham

Photo par Kim Graham

Vidéo d’un classique de Dover, Exciter (V7).

Land of Confusion 

Toujours en Nouvelle-Écosse, l’escalade de bloc à Land of Confusion (LOC) offre une qualité impeccable. Le granite est TRÈS abrasif, mais les problèmes sont magnifiques.

Land of Confusion est nommée ainsi puisqu’il est assez facile de s’y perdre. On peut s’y promener durant des heures sans trouver les blocs qu’on cherche, perdu dans les champs de verdures et de sapins qui s’étendent à perte de vue. Situé à environ une heure d’Halifax, LOC vous dépaysera avec ses horizons côtiers et son air frais. Si vous n’avez pas la possibilité d’aller y grimper avec des habitués, le site de Mobeta vous fournira toutes les informations nécessaires afin de trouver les blocs qui vous motivent.

Cette région, bien qu’éloigné des grands centres, est un must pour tous les amateurs de blocs extérieurs. Évitez d’y aller durant la saison des moustiques et tout sera parfait. Plusieurs autres zones de blocs avec des paysages à couper le souffle se trouvent à proximité d’Halifax. Un long voyage dans cette région n’est jamais en vain!

Photo Tim Banfield.

Marche d’approche typique de LOC. Photo par Tim Banfield.

Voyez ici Louis Parkinson à l’oeuvre sur des blocs de Dover. On peut aussi l’apercevoir sur Carbosaurus (V11) à Land of Confusion vers la fin du vidéos.

Ontario

Halfway Log Dump 

En ce qui concerne l’Ontario, beaucoup connaissent l’escalade de bloc à Niagara Glen. Par contre, si vous désirez sortir des sentiers battus, Halfway Log Dump vous offre une possibilité d’escalade de bloc assez magique. La particularité de cet endroit est son paysage majestueux. Les blocs sont situés sur la péninsule de Bruce, à environ 9 heures de Montréal. La qualité de l’escalade est bien, mais Halfway Log Dump apparaît plutôt comme une destination vacances pour décrocher de votre quotidien. Vous grimperez aux abords de la baie Georgienne, une extension du lac Huron, aux côtés d’une eau turquoise à faire rêver, quoique très froide.

On retrouve des blocs entre V0 et V10, mais la plupart des problèmes se retrouvent dans la fameuse catégorie des “moderates”, c’es- à-dire entre V3 et V7. Vous grimperez sur du calcaire offrant une escalade axée sur les “slopers”, offrant une texture agréable pour les doigts. Ça change le mal de place lorsqu’on est habitué aux sessions d’escalade douloureuses des Laurentides.

Je laisserai les photos parler d’eux-mêmes, mais HLD est la destination parfaite pour un weekend ensoleillé. Puisque les zones de blocs sont sur les côtes de la péninsule de Bruce, il vaut mieux se renseigner sur les marées afin de connaître les blocs qui risquent d’être partiellement submergés.

Il est possible d’acheter le livre-guide sur internet, sinon une version gratuite se trouve ici.

Escalade sur le “Whale” boulder.

Paysage paradisiaque de la Péninsule de Bruce. Photo T.Wurdemann.

Colombie-Britannique

The Boulderfields – Kelowna

The Boulderfields est une zone de bloc dans la vallée d’Okanagan, environ 4h30 à l’est de Vancouver. Cette région est relativement récente pour la pratique du bloc. Depuis deux ou trois ans, on note une forte augmentation de voyageurs ayant comme destination finale les Boulderfields de Kelowna. Les locaux en parlent comme une destination de bloc de classe mondiale. On y compte plus de 1000 problèmes de blocs établis, avec un potentiel certain pour d’autres premières ascensions. Prévoyez plus d’une fin de semaine pour y grimper!

Le meilleur moment pour y grimper est d’avril à novembre, avec de meilleures conditions au printemps et à l’automne évidemment. Par contre, si l’escalade de bloc est habituellement difficile à pratiquer durant l’été, la haute altitude et les zones d’ombre permettent de pratiquer le sport sans grand inconfort.

Vous trouverez un peu plus d’informations sur le blog d’Andy White.

Beau film d’escalade mettant en valeur les Boulderfields.

Tie my rope(V1), ligne classique des Boulderfields. Photo: Clayton Arnall